Top sites

Météo et Période


Nous sommes actuellement en Octobre de l'année de grâce 417. On croyait l'été terminé mais la météo est bien trompeuse, on est face à un véritable été indien dont la sécheresse commence à faire des ravages à Mearian et Akantha, tandis que Nueva et Ellgard sont balayées d'ouragans destructeurs... Les Dieux seraient-ils en colère?

Intrigue en cours

• Les batailles rangées entre Ellgard et Mearian ont cessé pour le moment, un équilibre fragile s'étant crée avec la promesse d'une rencontre de leurs dirigants bientôt.

• La guerre civile en Ellgard fait toujours rage mais la Résistance semble acculée.. Va-elle s'effondrer ou en ressortira-elle plus forte que jamais?

• La rumeur court que l'Immortel serait revenu parmi nous et que les Mages Noirs auraient commencé à se rassembler aux quatre coins du globe...

• Les officiels sont de plus en plus agités, alors que se profile ce qui semble être une rencontre diplomatique entre Ellgard et Akhanta. Aucune vraie annonce n’a été faite, mais les bruits de couloir sont ce qu’ils sont, et la Cour ne se prépare pas ainsi pour les invités lambda. Il semblerait que toutes les factions d’importance soient en effervescence, mais pas tous dans le même but…
Events du forum

prédéfinis

membres du mois

Partenaires

©linus pour Epicode
En bref
Lost Kingdom



 

 :: MEARIAN :: La Capitale - Theopolis, cité des dieux Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
All the talk talk sh*t they talk - Derius
avatar
L'Ordre des Astres

Race : Humaine
Âge : 29 ans
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 18 Sep - 3:37

I can't brush off

Sirius ▬ ft. Deneb

Flashback

Elle avait eu l'impression de flotter sur un petit nuage. Elle aurait presque été voir ses parents et trouver le benjamin pour leur annoncer le nouveau poste que le Pape lui avait donné sur un plateau d'argent, mais quelque chose l'avait retenue. Surement une part de rationalité. Elle n'était pas réellement diva, même si on reconnaissait que Sigyn aimait bien avoir un peu d'attention. Et puis, elle savait bien que ses intentions n'étaient pas totalement humble, elle avait donc préféré attendre.

Elle avait finalement bien fait d'attendre, car quelques jours après la grande nouvelle,
le Pape la convoqua à nouveau. Elle fut un peu déstabilisée, même qu'elle se surprit à se demander si elle n'avait pas fait quelque chose de mal. Elle connaissait Jörgen depuis bien des années maintenant et sans réellement vouloir y croire, il était devenu bien plus qu'une figure politique ou de respect à ses yeux. Elle faisait plus ou moins partie de la famille Vorticera, mais elle semblait déjà bien trop loin dans ses idées pour qu'elle ne croit qu'à une autre de leur habituelle conversation philosophique.

Elle énumérait déjà tout ce qu'elle aurait bien pu faire de mal, mais elle ne se souvenait même pas d'avoir abîmé le moindre pot de chambre de la demeure familiale depuis au moins quatre ans. Elle était devenue assez agile pour rattraper ses erreurs avant qu'elles ne se transforment en catastrophe maintenant. Elle cherchait encore avant d'arriver devant la porte de la grande salle. Elle prit une inspiration, en essayant de canaliser son angoisse devant cette première convocation après qu'il lui ait donné un humble titre.

Elle aurait presque préférée rester devant cette porte, apeurée plutôt que d'apprendre ce qu'elle venait d'entendre. Il avait dit quoi? Qu'elle allait devoir avoir un mentor avant qu'on ne lui remettre officiellement son titre? Elle était bien désemparée devant cette soudaine ''trahison'' de la part de celui qui l'avait hébergé depuis si longtemps. Le pire, c'était que la première rencontre avec l'Archmagister Deneb était prévue dans une des salles d'entraînements de la demeure des Vorticera. Aussi bien dire qu'elle ne pourrait pas s'en tirer aussi facilement. Il restait quelques jours avant la première rencontre et Sirius décida de faire ses devoirs: mener sa petite enquête sur le ou la concernée.  

*
Si Sigyn avait l'habitude d'être à l'heure, elle était encore dans le couloir en face de la pièce. Comme quoi, elle allait finir par prendre l'habitude de faire les cent pas devant les immenses portes de cette demeure, les émotions se déchaînant entre peur, colère et incompréhension. Elle ne savait pas trop si l'Archmagister était là depuis un moment ni ce qu'elle faisait présentement dans la pièce, mais elle entra en coup de vent. Déjà la bouche ouverte pour parler, le regard porté sur la pointe de ses bottes lacées, les bras croisés dans le dos.

- Parcours régulier, de Magister à Archmagister, reconnue pour bon service, à peine âgé de...  vingt ans et des poussières.

Elle finit par lever les yeux sur la pièce qui lui était si familière. Cependant, elle vit une table qui n'était habituellement pas là. Après tout, une table dans une salle d'entraînement, c'était assez rare et farfelue comme idée. Elle savait bien qu'elle et Jörgen pouvait pas toujours sembler sensé, mais il y avait une explication et peut-être même une idée derrière tout cela. Elle ne se demandait même pas, concentrée à regarder la réaction de la femme. Elle ne tentait aucunement de l'intimider, elle était juste un peu hostile face à celle qui s'occuperait d'elle, car elle était plus jeune qu'elle et. Et c'était déjà une bonne raison pour qu'elle se sente un peu brusquée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
L'Ordre des Astres

Race : Sirène
Âge : Vingt cinq ans
Avis sur la nation : L'Ordre fera régner la paix. Je ne comprends pas pourquoi personne ne le pense aussi. Il suffit pourtant d'y croire.
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 21 Sep - 1:46

Sigyn Riuszel

ALL THE TALK TALK SH*T THEY TALK

Tu soupires Stella. Tu regarde l'heure encore une fois et tu tapotes tes doigts sur tes bras.

Elle est en retard.

Le matin même, le Pape t'a fait demandée. Il t'a expressément recommandée d'aider une jeune Archmagister qui, contrairement à toi, n'avait pas la même expérience dans le domaine. Non, elle serait passée par un moyen plus rapide pour avoir son rôle mais tu ne remettais pas en question les décisions de tes supérieurs. Non, si elle avait décrochée ce rôle, c'est qu'elle le méritait. Tu devais donc lui servir de mentor pendant un temps, pour ne pas qu'elle soit hors jeu et qu'au contraire, elle puisse être utile. Enfin, c'est comme ça que tu le voyais.

Cependant, tu ne peux pas t'empêcher de te questionner Stella. Qu'a t-elle bien pu faire pour arriver à être ainsi ? Peut-être, non certainement même, que tu lui demanderais. Tu te redresses, tu regardes autour de toi avec un ennui profond dans les yeux. La salle d'entraînement. Combien de fois au juste es-tu venue t'entraîner ici ? Un peu trop pour te rappeler le nombre exact mais c'est justement grâce à ça que tu es devenue plus forte. Tu te tournes vers la porte qui s'ouvre, enfin, et tu regardes la jeune femme qui vient d'entrer. Plus vieille que toi à ce qu'on t'a dit, elle a une expression fermée et suspicieuse. « Bonjour... Tu es Sigyn, c'est ça ? » Des cheveux de feu, elle n'a pas l'air dénuée de compétences.

Tu désignes la table avec un petit air amical. Elle est censée être ton alliée après tout, inutile de se montrer agressive. « Si tu veux discuter un peu, il n'y a pas de soucis. J'apprécierais de mieux te connaître vu qu'on va travailler ensemble pour un bout de temps apparemment. » Tu restes douce dans tes paroles mais pourtant, tu fais une proposition qui te tente déjà un peu plus. « Mais si la parlote n'est pas ton truc, on peut aussi tenter une approche différente. Tu as l'air méfiante à mon égard et je peux le comprendre, donc si tu veux qu'on se batte pour commencer, ça ne me dérange pas. C'est une salle d'entraînement après tout. »

Tu es confiante en tes capacités Stella. Et tu es curieuse aussi de savoir de quoi elle peut bien être capable.
(made by voodoo doll)

_________________

Deneb

XynPapple
Revenir en haut Aller en bas
avatar
L'Ordre des Astres

Race : Humaine
Âge : 29 ans
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 26 Sep - 16:26

I can't brush off

Sirius ▬ ft. Deneb

Flashback

Elle la scrutait. Elle essayait de voir toutes les pensées que cette femme pouvait bien avoir, mais si elle avait un bon sens de l’observation, elle n’avait aucunement un pouvoir l’aidant à décrypter cet énigme. Après tout, cette sirène ne semblait pas du tout comme elle. Elle semblait même trop charmante pour brûler les hérétiques se disait Sigyn. Cependant, elle était la plus placée pour savoir que l’habit ne faisait pas le moine. Elle n’avait aucunement eu de titre ou de mention d’honneur avant de se lancer et d’entrer en quelque sorte dans la cours des Grands.

Elle restait là, alors que la blonde prenait la parole, ne semblant même pas avoir porté attention à l’introduction à son effigie. Et à l’image de la bonne croyante, la jeune Deneb commençait déjà à parler de façon sage et aimable. C’était surement ridicule, mais Sigyn se doutait bien que cette alliance serait bien étrange et pittoresque. Si elle se fiait à la relation similaire qu’elle entretenait avec son petit frère, il allait y avoir des tensions.

Elle n’était pas quelqu’un de facile d’approche lorsqu’elle était aussi bornée. Et là, elle était très bornée. Elle n’était pas Archmagister, et elle ne le deviendrait que grâce à une personne plus jeune qu’elle. Elle ne doutait pas de l’expérience de la dite jeune femme, disons juste qu’elle n’aimait clairement pas l’ironie du hasard. Elle n’aimait encore moins devoir répondre à cette question. Cette question qui lui rappelait qu’elle n’avait pas encore choisi son nom d’Archmagister.

Elle avait le visage sévère, alors qu’elle inclina la tête pour confirmer son identité. Elle ne fit guère de sacrifice devant la femme et s’assit aussitôt à l’une des chaises autour de la table. Essayant de voir s’il n’y aurait pas quelque chose à observer pour s’occuper l’esprit ou les mains. Mais rien. Juste une nappe blanche. Évocation d’une bonne entente, d’une ambiance harmonieuse? Elle ne laissait pas les petites choses changer sa façon de penser.

Elle pourrait apprendre sur le tas et demander de l’aide lorsqu’elle le voudrait, croyait-elle. Elle n’avait pas envie qu’on l’associe au toutou de service de la jeune Deneb. Elle n’avait pas besoin de se rattacher à une autre personne comme on le lui avait reproché de faire avec le Pape qui faisait pourtant taire les langues fourchues. Elle se doutait bien qu’elle serait la seule dans cette situation au sein de l’Ordre. Elle était d’ailleurs une candidate bien étrange pour ce rôle. Elle connaissait bien entendu les grandes lignes des rôles en ''préalable'' à son poste, mais elle n’avait pas l’expérience ni la pratique.

Elle s’imaginait bien être capable, sans ego surdimensionné. Elle savait ses compétences, mais bon, si on les remettait en doute, peut-être serait-elle mieux de prendre le taureau par les cornes et faire ses preuves de façon inusitée. Après tout, elle n’en était pas à sa première apparition surprise. Elle ne portait plus ou moins attention au blabla connaissance, avant de finalement porter un regard différent sur la femme.

Attendez, elle venait réellement de proposer un duel entre elles? Elle ne savait pas trop si cette Archmagister était effrontée ou tout simplement pas assez futée. Qui proposait à une inconnue qu’on essayait d’apprivoiser de se battre? Elle devait bien ressentir cette aversion déplacée qu’elle avait face à l’âge et au rôle de tuteur qu’on avait proposé ou donner de force à la blonde.

- T’es sure de vouloir faire cela maintenant?

Silence. Elle n’avait pas ouvert la bouche depuis son arrivée dans la pièce, mais elle ne pouvait laisser cette opportunité s’échapper. Si elle avait un certain respect pour le statut de la femme, elle se voyait très mal vouvoyer une femme moins âgée qu’elle. Aussi bien vouvoyer des enfants, ça lui donnerait la même impression, pensait-elle butée.

- Je ne crois pas que ce combat prouvera grand-chose, sauf ce que tu sembles déjà comprendre et voir par toi-même. Je mérite ce titre et rien ne me barrera la route. Ni des hauts membres de l’Ordre, ni une mentor que je n’ai pas demandée.

Elle n’était pas si sèche dans son ton de voix, même si la réplique était rêche. Elle avait tout de même réussi à laisser son agressivité de côté. Après tout, elle croyait encore à l’espoir que la jeune Deneb se désiste. Elle ne devait pas y gagner grand-chose dans l’histoire, non? Elle fronça d’ailleurs les sourcils devant cette soudaine réflexion. Elle espérait sincèrement ne pas à avoir une autre bonne sœur avec la bonté ancrée à l’esprit et le cœur imprégné dans la main, car le bout de temps se transformerait rapidement en cauchemar. Autant pour la rousse enflammée que pour la blonde qu’elle jugeait déjà trop rapidement comme une sainte.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
L'Ordre des Astres

Race : Sirène
Âge : Vingt cinq ans
Avis sur la nation : L'Ordre fera régner la paix. Je ne comprends pas pourquoi personne ne le pense aussi. Il suffit pourtant d'y croire.
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 27 Sep - 17:56

Sigyn Riuszel

ALL THE TALK TALK SH*T THEY TALK

Elle a l'air d'avoir un sacré caractère. Sa manière de parler et le ton qu'elle emploie prouve qu'elle ne se laisse pas faire si facilement. « Pourtant ce sont ces mêmes hauts membres de l'Ordre qui pensent que tu as besoin d'un mentor, que tu le veuilles ou non. Et au vu de ta présence ici, je crois que tu as compris qu'il ne fallait pas les contrarier pour avoir ton titre. » Mauvais caractère mais qui sait où placer ses intérêts. Elle ne doit pas perdre le nord comme le disait l'expression. Toujours avec un sourire aimable, tu t'assois face à elle. « Enfin, par hauts membres, c'est le Pape plus précisément, mais je pense que je ne t'apprends rien. Il a dû te le dire lui même. » Tu as cette impression qu'elle allait te donner du fil à retorde. Un sale caractère et certainement une haute estime d'elle.

« D'ailleurs, tu n'es pas encore Archmagister. Donc je suis également ta supérieure le temps de ton apprentissage. » Tu croises les jambes, l'air aimable laissant place à une expression neutre. Tu la fixes droit dans les yeux sans rien ajouter. Cela allait certainement la faire réagir. Tu es plus jeune qu'elle et pourtant, tu es plus haute gradée pour le moment. Tu réfléchis, comment l'entraîner pour qu'elle soit archmagister alors qu'elle n'a pas suivie la formation ? « Avant de commencer et pour avoir un repère, j'aimerais que tu me dises que ce tu sais de l'Ordre, ton idée de ce que ça peut apporter et surtout ce que tu es prête à faire en son nom. »

La base. Quelque chose de simple qui montre déjà un début. Stella, tu as pourtant hâte de voir où tout cela pourrait aller. Si elle a un minimum de jugeote, elle répondra sans faire d'histoire. « Ensuite il faudrait que tu me décrives ton parcours avant d'arriver devant moi. » Certes, tout était écrit dans le dossier mais tu préfères encore l'entendre l'exprimer d'elle même. Tu as toujours portée un grand intérêt aux histoires des personnes, à ce que le passé a pu leur faire subir. Et même si c'était marqué dans son dossier, la parole valait parfois mieux que des mots.
(made by voodoo doll)

_________________

Deneb

XynPapple
Revenir en haut Aller en bas
avatar
L'Ordre des Astres

Race : Humaine
Âge : 29 ans
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 5 Oct - 12:12

I can't brush off

Sirius ▬ ft. Deneb

Flashback

Sigyn avait beau être intelligente, lorsqu’elle était encrée dans ses croyances, il était dur de la convaincre de changer d’avis. Elle croyait pertinemment qu’elle pourrait y arriver seule. Elle se disait bien que ces gens qui avaient accepté de lui donner un poste sans lien avec son expérience pourrait à nouveau faire abstraction des procédures. Cependant, son cas était bien particulier. Tellement particulier qu’on avait inventé une procédure qui était pourtant implicite.

Du moins, c’était comme cela qu’elle le voyait. Elle trouvait tout cela trop facile pour cette blonde qui alignait les mots avec une habilité qui lui faisait bien défaut. La réfutation était trop facile. Pourtant, une partie d’elle donnait raison à Stella, alors qu'une autre partie semblait pourtant essayer de garder la tête de Sigyn dans ses espérances. Seulement... N’avait-elle pas raison cette Archmagister?

Elle s’était bien présentée à ce rendez-vous car elle savait qu’elle ne pouvait envoyer balader le Conseil. Mais, ça ne l’empêchait pas de croire qu’elle pourrait donner du fil à retordre à cette volontaire sans trop de conséquences, si ce n’était un abandon prématuré de la part de son mentor. Après tout, la coopération, ce n’était pas sa tasse de thé lorsque c’était contre ses envies et ça le Pape le savait bien. Elle était loyale et ça s’arrêtait souvent à cela lorsqu’on voulait lui trouver une qualité.  

Elle avait bien des défauts, mais des défauts qui l’avaient aidé à avoir cette place. Elle était donc à moitié surprise de la réaction de l’autre Archmagister. C’est lorsqu’elle ouvrit la bouche pour une troisième fois, qu’elle réagit. La sirène avait décidé de lui montrer son vrai visage, ou sa détermination, selon comment on pouvait le percevoir, faisant alors se poser un sourire vil sur les lèvres de Sigyn qui s’évachait presque sur le dossier de sa chaise.

Ce n’était en rien une déclaration d’hostilité, même si plusieurs pourraient le voir ainsi. Non, c’était plutôt une sorte de témoignage de respect, ou d’on ne savait trop quoi avec la rousse. Et puis, les questions commencèrent à arriver. Elle était plus ou moins préparée pour ce genre de question, mais elle se portait bien au jeu. Elle regarda la blonde, se demandant bien ce qu’elle devrait répondre et opta pour la non-censure de son état d’esprit.

- Pour l’Ordre? Ce que je serais prête à faire pour l’Ordre… Elle réfléchit quelques instants en levant les yeux en diagonale vers le plafond avant de replanter son regard dans celui de Deneb. Surement très peu de choses. Mais pour mes croyances, pour la foi que je partage avec tous mes semblables de l’Ordre, trop de choses pour être énumérés.

Ce n’était surement pas une réponse qui plairait à tous, mais c’était exactement comme cela qu’elle voyait les choses et comme cela qu’elle continuerait à voir les choses, se disait-elle. Même que cette vision semblait bien intéresser Jörgen avec qui elle avait passé des heures à parler de sa philosophie et de sa perception de l’Ordre.

- Je me bats depuis tant d’années contre les hérétiques sans avoir de titre, alors pour moi, l’Ordre ce n’est qu’une officialisation de tout cela. Il n’y aurait pas d’Ordre que je ferais surement exactement ce qu’on doit faire. Pour mon parcours, je pourrais vous résumer cela en quelques mots. Selon plusieurs, j’étais simplement une rapporteuse, mais c’est la mission que j’ai chérit depuis très longtemps. Dénoncer les péchés, que ce soit un haut gradé ou un monsieur madame tout le monde qui le commette. Alors, d’autres questions?

Elle la regardait, fière d’avoir répondu le plus honnêtement possible à ces questions. Elle ne croyait pas qu’il aurait été juste de dire qu’elle aurait tout fait pour l’Ordre, car Sigyn était, oui, une femme de principe, mais elle allait d’avantage protéger la religion et les connaissances qu’elle aurait au cours de ses années de service qu’une organisation à laquelle elle ne faisait qu’être partisane autrefois. Et puis, elle n’avait pas à défendre l’Ordre, non? Elle était assez grande et assez sage pour défendre ses choix. Elle, elle souhaitait simplement faire avancer la foi et protéger ceux qu’elle jugerait apte à prendre sous son aile et punir ceux qui avait le cœur trop noirci pour être pardonné.          
Revenir en haut Aller en bas
avatar
L'Ordre des Astres

Race : Sirène
Âge : Vingt cinq ans
Avis sur la nation : L'Ordre fera régner la paix. Je ne comprends pas pourquoi personne ne le pense aussi. Il suffit pourtant d'y croire.
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 14 Oct - 1:42

Sigyn Riuszel

ALL THE TALK TALK SH*T THEY TALK

Elle n'a pas réagit aussi violemment que tu ne l'aurais crue, non juste un sourire provocant tout en changeant de posture sur sa chaise. Stella, ton sourire devient tout aussi provocateur car tu sais que tu gagneras à ce jeu. Tu es patiente, très patiente. Et elle, elle ne semblait pas l'être du tout. Non, elle serait un peu comme un incendie ayant trop hâte de tout brûler, heureux de vivre pour les heures qui vont suivre et qui veut laisser sa trace. Elle répond pourtant à tes questions et tu sens qu'elle ne ment pas. Vu que toi tu sais jouer avec cette méthode, la rousse paraît honnête dans ses propos. Ses paroles sont étranges mais tu peux les comprendre.

Toi pour l'Ordre, tu serais prête à beaucoup de choses. Parce que tes croyances et ta foi te pousseraient à les faire. Les deux sont liés dans ton cas mais pas forcément pour elle. Vraiment... Spéciale. De son point de vu, ce n'était qu'un titre, pas une vraie chose comme ce qu'elle a fait pendant tant d'années sans être reconnue. Tu hoches la tête, convaincue de sa réponse. Elle a du être mal vue par son entourage pour avoir fait ça, pour être qualifié ainsi de rapporteuse, d'avoir dénoncée les siens alors qu'ils étaient en faute.

Oui effectivement, tu comprenais mieux. Fidèle jusqu'au bout. Mais pourtant... « Tu as un frère dans l'Ordre n'est-ce pas ? … Il est plus jeune que toi il me semble. Un prêtre je crois. » Tu la fixes, tu ne la lâche pas une seule seconde du regard. « Je suis curieuse, pourquoi tu n'as suivie la même voie que lui en étant prêtre pour ensuite monter de grade ? » Question simple, innocente. Son frère est dévoué à l'Ordre comme tu as pu le lire dans les nombreux rapport ou simplement en étant avec lui quand toi même tu as été prêtre avant de monter Magister.

Il y avait quelque chose là-dessous. D'intéressant tu es étais convaincue. Mais elle n'allait pas le dire facilement. Ou bien peut-être d'un coup. Impulsive ou secrète sur ce coup là ? Ou bien simplement nonchalante ? « Cela aurait été plus simple pour toi et au vu de ton dévouement, il n'aurait pas été difficile de rapidement être Archmagister en prenant le chemin basique. » Un sourire étrange orne tes lèvres, tu te souviens toi même de quand tu es devenue prêtre, de la foi que tu as vouée, de la promesse que tu t'es faite. Celle de ne jamais laisser quiconque détruire ta foi envers l'Ordre.
(made by voodoo doll)

_________________

Deneb

XynPapple
Revenir en haut Aller en bas
avatar
L'Ordre des Astres

Race : Humaine
Âge : 29 ans
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 19 Oct - 10:41

I can't brush off

Sirius ▬ ft. Deneb

Flashback

Elle remarqua le sourire qui habillait maintenant aussi les lèvres de la sirène. Elle n’en fit pas de cas. Pour elle, ce sourire ne signifiait pas simplement une mise au défi ou une déclaration de guerre. Au contraire, elle jonchait sa mentor, analysant celle-ci, car force était d’admettre que cela était le juste mot pour désigner le nouveau rôle de l’Archmagister en face d’elle. Qu’elle le veuille ou non. Pour l’instant. Entraînement ou interrogatoire, c’était Stella qui menait la danse. Seulement, Sigyn était un peu curieuse de savoir si elle allait suivre la cadence.

Elle la trouvait intéressante cette petite même si elle n’aimait déjà pas la tournure des choses. Stella ne manquait pas de charisme et elle avait même un petit peu de mordant lorsqu’on attendait que la sainteté de sa personne ne s’efface un peu. Et pourtant, même si Sigyn était une femme observatrice et calculatrice jusqu’à un certain point, elle se demandait bien pourquoi Jörgen avait choisi elle en particulier.  

Elle ne savait pourquoi, mais elle pressentait qu’elle serait mise au pied du mur. Cependant, elle n’avait pas cru que la jeune femme l’attaquerait sur ce qui pouvait sembler banal aux yeux de tous : sa famille. Son frère, plus précisément. Et comme toujours, cela mit le feu aux poudres. Le regard de la rousse se déforma. On pouvait y lire une profonde haine qu’elle ne pouvait contenir, alors qu’elle savait pourtant aimer sincèrement son frère.

On pouvait lire dans ses yeux que la blonde avait touché à une corde sensible. Même une des seules cordes sensibles de l’humaine. Elle ne savait même pas comment elle avait réussi à ne pas couper la parole à son interlocutrice ou même à ne pas élever la voix à la simple mention de Jeffer. Elle n’aimait pas parler de ce sujet et elle n’avait pas envie de donner raison à cette femme qui semblait bien comprendre que la patience n’était pas une vertu que Sigyn possédait.  

- C’est pas un sujet qu’on devrait aborder si tu veux mon avis. C’est mieux pour toi de rester loin du sujet de mon frère. Ça fini jamais très bien et je préfère éviter. La plupart de ces Magister pourront te le confirmer si tu te sens de nature curieuse ou que tu as envie d’avoir des conversations agréables.

C’était une mise en garde et habituellement, les gens trouvaient cet avertissement assez clair pour ne pas réaborder le sujet. Seuls les téméraires ou les suicidaires tentaient une seconde approche. Après tout, entrer dans la bulle de la rousse était peut-être facile, mais gagner sa confiance et son respect était un combat bien périlleux à mener. Sans même en être totalement consciente, son corps s’était à nouveau crispé lorsque le sujet était tombé sur la table. Ce qui arrivait à chaque fois qu’on lui parlait de son frère lui avait on fait remarqué il y avait quelques années de cela. À ce moment, elle avait les poings si serrés que ses jointures étaient devenues aussi blanches que le teint de Stella.

Elle porta donc son attention à ses mains qui étaient juste devant elle sur la table. Elle avait à nouveau le dos droit alors qu’elle était rassise sur le rebord de sa chaise, le visage à la même hauteur que celui de Deneb. Elle ne se rappelait même plus avoir changer de position ou avoir senti son regard se rapprocher de celle qui venait de rallumer la braise dormante. Elle déplia avec difficulté ses doigts, contente de découvrir que ses ongles n’avaient pas percés la peau de ses paumes devenues insensibles face à un tel traitement. Elle prit d’ailleurs une inspiration pour calmer son impulsivité avant de reprendre la parole pour changer de sujet et revenir à son parcours.    

- Trop agressive pour être prêtre qu’on m’a dit. Trop… Silence. Subjective pour être Magister qu’on m’a répondu. Elle ne disait rien, mais elle évoquait un incident qui avait surement fait des vagues quelques années auparavant. Je suis parfaite pour être Archmagister car ma vision est différente. Je ne suis pas sous l’emprise de l’autorité de cet Ordre comme plusieurs le feront ou le font déjà et c’est ce qui semble faire croire à Jörgen que je mérite ce titre sans devoir passer par des préalables que je ne pourrais et n’aurais jamais pu remplir.

Ça et parce qu’elle avait souvent mis en doute les duos de Magister et de prêtre qui avaient passés sous son œil observateur. Il était rare qu’elle se trompât sur l’avenir prospère ou funèbre d’un duo. Elle avait elle-même finit par mettre des bâtons dans les roues à un Magister qui n’avait su prendre sur lui alors qu’il devait assurer sa protection et celle du prêtre qui lui était assigné ; Jeffer Riuszel. Juste repenser à cet évènement lui rappelait à quel point elle était catégorique et protectrice envers son cadet.

Elle laissa un silence planer avant de reprendre la parole. Essayant sans vraiment d'être d'un grand secours de pousser la réflexion et surtout, essayer de revenir à une discussion et non à un monologue qu'elle avait malheureusement du répéter à de nombreuses reprises.   

- Sans vouloir être méchante, c'est vrai que le chemin basique apporte surement son lot de vertus et tout un tas de conneries qui sont bénéfique pour être Archmagister, mais ne crois tu pas que ce peut-être bien de sortir des sentiers battus parfois, Deneb? ,lui demanda-t-elle sans hésitation.       

Elle n'était pas une experte en la matière ou en débat politique ou hiérarchique, mais elle n'était pas une fan non plus de l'uniformité, même si elle espérait que tous partage un jour la même foi et qu'elle n'était pas reconnue pour son ouverture d'esprit.
       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
 :: MEARIAN :: La Capitale - Theopolis, cité des dieux Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
All the talk talk sh*t they talk - Derius
Sauter vers: