Top sites

Météo et Période


Nous sommes actuellement en Octobre de l'année de grâce 417. On croyait l'été terminé mais la météo est bien trompeuse, on est face à un véritable été indien dont la sécheresse commence à faire des ravages à Mearian et Akantha, tandis que Nueva et Ellgard sont balayées d'ouragans destructeurs... Les Dieux seraient-ils en colère?

Intrigue en cours

• Les batailles rangées entre Ellgard et Mearian ont cessé pour le moment, un équilibre fragile s'étant crée avec la promesse d'une rencontre de leurs dirigants bientôt.

• La guerre civile en Ellgard fait toujours rage mais la Résistance semble acculée.. Va-elle s'effondrer ou en ressortira-elle plus forte que jamais?

• La rumeur court que l'Immortel serait revenu parmi nous et que les Mages Noirs auraient commencé à se rassembler aux quatre coins du globe...

• Les officiels sont de plus en plus agités, alors que se profile ce qui semble être une rencontre diplomatique entre Ellgard et Akhanta. Aucune vraie annonce n’a été faite, mais les bruits de couloir sont ce qu’ils sont, et la Cour ne se prépare pas ainsi pour les invités lambda. Il semblerait que toutes les factions d’importance soient en effervescence, mais pas tous dans le même but…
Events du forum

prédéfinis

membres du mois

Partenaires

©linus pour Epicode
En bref
Lost Kingdom



 

 :: PERSONNAGE :: Présentations :: Présentations en cours Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
rien ne peut me toucher, je flotte au-dessus du sol. les planètes sont alignées. ((sisyphe))
avatar

Race : humaine
Âge : 26 y.o
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 22 Sep - 13:17
GAHERIS SISYPHE
IDENTITÉ
RACE ▬ humaine.
AGE ▬ vingt six.
ORIENTATION SEXUELLE ▬ les femmes, les femmes et les femmes.
SITUATION PERSONNELLE ▬ célibataire.
NATIONALITÉ ▬ inconnue mais s'est fait adopter très jeune par une salamandre nommée Shigure dans les contrées plus éloignées, en Akantha.
FACTION ▬civil.
MÉTIER ▬ vagabond / mercenaire.


MAGIE ET COMPÉTENCES
PHYSIQUE
❯ agilité ○ ○ ○ ○ ○
❯ force ○ ○ ○ ○ ○
❯ endurance ○ ○ ○ ○ ○
(TECHNO)MAGIE
❯ mana ○ ○ ○ ○ ○
❯ puissance ○ ○ ○ ○ ○
❯ contrôle ○ ○ ○ ○ ○
Haec igitur prima lex amicitiae sanciatur, ut ab amicis honesta petamus, amicorum causa honesta faciamus, ne exspectemus quidem, dum rogemur; studium semper adsit, cunctatio absit; consilium vero dare audeamus libere. Plurimum in amicitia amicorum bene suadentium valeat auctoritas, eaque et adhibeatur ad monendum non modo aperte sed etiam acriter, si res postulabit, et adhibitae pareatur. Accedebant enim eius asperitati, ubi inminuta vel laesa amplitudo imperii dicebatur, et iracundae suspicionum quantitati proximorum cruentae blanditiae exaggerantium incidentia et dolere inpendio simulantium, si principis periclitetur vita, a cuius salute velut filo pendere statum orbis terrarum fictis vocibus exclamabant. Atque, ut Tullius ait, ut etiam ferae fame monitae plerumque ad eum locum ubi aliquando pastae sunt revertuntur, ita homines instar turbinis degressi montibus impeditis et arduis loca petivere mari confinia, per quae viis latebrosis sese convallibusque occultantes cum appeterent noctes luna etiam tum cornuta ideoque nondum solido splendore fulgente nauticos observabant quos cum in somnum sentirent effusos per ancoralia, quadrupedo gradu repentes seseque suspensis passibus iniectantes in scaphas eisdem sensim nihil opinantibus adsistebant et incendente aviditate saevitiam ne cedentium quidem ulli parcendo obtruncatis omnibus merces opimas velut viles nullis repugnantibus avertebant. haecque non diu sunt perpetrata. Itaque verae amicitiae difficillime reperiuntur in iis qui in honoribus reque publica versantur; ubi enim istum invenias qui honorem amici anteponat suo? Quid? Haec ut omittam, quam graves, quam difficiles plerisque videntur calamitatum societates! Ad quas non est facile inventu qui descendant. Quamquam Ennius recte. Ex his quidam aeternitati se commendari posse per statuas aestimantes eas ardenter adfectant quasi plus praemii de figmentis aereis sensu carentibus adepturi, quam ex conscientia honeste recteque factorum, easque auro curant inbracteari, quod Acilio Glabrioni delatum est primo, cum consiliis armisque regem superasset Antiochum. quam autem sit pulchrum exigua haec spernentem et minima ad ascensus verae gloriae tendere longos et arduos, ut memorat vates Ascraeus, Censorius Cato monstravit. qui interrogatus quam ob rem inter multos... statuam non haberet malo inquit ambigere bonos quam ob rem id non meruerim, quam quod est gravius cur inpetraverim mussitare.
PHYSIQUE
L’aube lèche sa joue – ses paupières papillonnent un temps avant de les ouvrir timidement. Il se dresse sur son coude en baillant dans un soupir, il y a ce léger bruit de froissement lorsqu’il sort des draps. Il attrape avec négligence ses quelques vêtements pliés soigneusement sur une chaise puis s’habille. Il ne prend pas la peine de jeter un dernier regard dans la chambre avant d’ouvrir la porte, juste une voix qui s’élève, dans son dos, et l’appelle encore endormie dans le lit.

Où tu vas ?

Sa tête passe par-dessus son épaule, il balance ce murmure que lui-même n’entend plus.

Je dois y aller, Elysia. Je ne voulais pas te réveiller.

Elysia se relève – encore un peu engourdie de sa nuit et s'approche – c’est qu’elle est petite, par rapport à lui. Non pas que Sisyphe soit de ces hommes les plus grands, sa taille est relativement moyenne pour un humain – peu grand et pas assez petit. Il se défend mais se fait facilement dépasser par des géants.

Elle finit de s’avancer jusqu’à lui, sa main se tend et lui saisit le bras. Elle ne veut pas qu’il ne soit qu’un courant d’air et que sa prise se referme sur du vide. Elle se remémore lorsqu’il était là, torse-nu, la peau hâlé et transpirant, face à elle, les muscles discrets mais présents, bien entretenus – comme taillés dans du roc. A l’allure dégagée, au demi-sourire coquin qui dessinait ses lèvres.

Là, Elysia esquisse un sourire triste, attrape la joue de Sisyphe pour tourner son visage vers le sien.

Laisse-moi te voir une dernière fois, alors.

Elle le trouve beau, mais la beauté a toujours ce mystère désarmant d’être perçu différemment selon le regard.

Il sourit, de ce demi-sourire un peu espiègle, discret même, et la laisse faire. Ses yeux, taillés dans les contrées les plus froides, se posent sur Elysia – il y a quelque chose dans son regard, quelque chose de beau, comme si à l’intérieur de ses pupilles se déchaîne le blizzard. Il a les yeux froids, faits d’acier mais qui scintille calmement. Elle descend ses doigts jusqu’à ses lèvres, un peu fines, Sisyphe lui sourit toujours un peu, étirant une faussette timide sur le côté de sa joue. Sa main se glisse dans ses cheveux immaculé, tissés dans les plaines les plus glaciales du pays.

Il dépose ses lèvres sur la tempe d’Elysia, elle murmure.

Tu reviendras ?
J’espère.

Il recule d’un pas, à nouveau. Elle dépose sa tempe contre le rebord de la porte.

On sera peut-être ennemis, la prochaine fois.

Mais il a déjà filé comme un voleur, abandonnant la pièce au silence. Elle n’entend même pas l'écho de ses pas dans le couloir. Il est parti avec l’aube, l’a emporté avec lui. Il ne reste que son odeur, qu’il a dû oublier dans les draps.
Cette odeur de pluie.

CARACTERE


La nuit, tout est plus beau. La laideur du monde, la pourriture qu’elle exhale disparaît lorsqu’elle les étreint de son manteau d’ombre. Elle détruit les formes, attire à elle les quelques courageux – seul la solitude et les cauchemars s’exacerbent.
Assit sur les hauts toits de la ville qui s’étend devant lui comme une marée de lumières, une jambe se balançant mollement dans le vide, l’autre repliée contre son torse sur laquelle est reposée nonchalamment son coude.
De sa hauteur, il regarde les ruelles à moitié assombries.
En bas, il entend les éclats de voix qui courent dans les ruelles.

Merde ! J’aurais juré que cet enfoiré soit passé par là !
Il a tourné à droite je t’ai dit, idiot !
Mais qu’est-ce que vous dites ? C’était là !

Lorsque les voix se répandent dans un écho ténu et qu’elles s’éteignent plus loin, il se redresse lentement en soupirant.
_
De sa cachette, il s’en étire en ricanant comme une hyène.

Ils sont vraiment bigleux.

Sa tête se balance de droite à gauche, aux aguets. Une fois qu’il se sent réellement seul et en sécurité, il sort une bourse d’argent de sa poche et la fait jongler souplement dans ses mains en s’avançant distraitement.

C’est pas très bien, ce que tu fais.

A peine redresse-t-il ses yeux dardés de méfiance et d’alerte qu’il aperçoit face à lui un visage à l’envers, tout proche du sien. Les yeux pâles qui le dévisagent sont pleins d’orage et suspendus comme deux lampions lumineux. Il se recule d’un bond. Sisyphe en profite pour descendre de son perchoir et bondir souplement au sol.
Il se sent mieux à l’endroit qu’à l’envers.

—  Putain mais t’es qui, toi ?

Sisyphe est trop occupé à secouer sa manche pleine de poussière en pestant contre lui-même.
Il aime pas être sale.
L’autre ne sait même pas comment réagir.

Woh !

Sisyphe redresse la tête vers lui, interrogateur. Prenant sûrement conscience qu’il n’est pas tout seul.

Ah, pardon.
—  Mais ?
Tu disais quoi ?

L’ombre ne sait même pas comment réagir. Peut-être que c’est mieux qu’il prenne la fuite. Finalement Sisyphe le coupe en balayant sa main d’un geste sec dans le vide.

Ah non, c’est bon, pas la peine je me souviens.

Il glousse un peu et un sourire discret étire ses lèvres. Le voleur ne sait pas quoi faire. Il en perd son calme.

Putain mais t’es qui ?!
Sisyphe.
—  Ah.

Il s’attendait pas à ce qu’il lui réponde aussi facilement.

Et toi ?
—  Euh… Kellan.
C’est pas bien de voler, Kellan.
—  Je volais pas !
C’est pas bien de mentir non plus.
—  Mais tu veux quoi ?

Sisyphe retire la poussière de ses cuisses.

Attends, j’aime vraiment pas la poussière.

Kellan recule de quelque pas, tous ses sens sont en alerte. Il ne fait pas confiance à ce Sisyphe. C’est son cœur qui bat à vive allure qui lui inspire d’être méfiant. Ses yeux oublient la vue de Sisyphe et se tourne vers une autre rue. Il hésite à s’y engouffrer.
Lorsqu’il retourne la tête vers lui.
Il n’y a plus personne.
Soudain un index tapote derrière son épaule et il pivote violemment.
Sisyphe est derrière lui, son argent dans les mains.

Voilà.
Hé c’est à moi !
Plus maintenant.

Qu’est-ce qui l’énerve ! Avec sa voix atone, ses yeux plissés de fatigue, il s’autorise même de bailler devant lui.
Il se rue sur lui mais le regard que Sisyphe pose sur lui l’en dissuade et il se recule d’un pas.
Sisyphe sourit légèrement et enfile la bourse dans sa poche.
D’un signe de main, il s’éloigne.
Seul sa voix résonne comme une caresse.

Ne vole plus, Kellan.

Ou alors un avertissement.
Kellan se maudit lui-même et observe le dos de Sisyphe.
Bien trop mystérieux pour qu’on ne le connaisse vraiment.
Bien trop opiniâtre pour qu’on l’apprécie réellement.
Bien trop intelligent pour qu’on le haïsse entièrement.
Bien trop féroce pour qu’on ose l’attaquer de front.


HISTOIRE


MANGE !

L’ordre gronde, comme l’orage impétueux, fait trembler les murs, fait frémir les braises du feu dans la cheminée. Mais le gamin reste là face à lui dans ce qu’il y a de plus beau comme affront, solide comme un chêne, les sourcils pliés d’un air sévère, dans son corps explose une énorme galaxie de révolte – il tape des poings sur la table, faisant gémir de douleur le meuble en bois miteux.

 TA SOUPE ELLE EST DEGUEULASSE ! J’TE DETESTE !
 POUR QUI TU T'PRENDS, PETIT MERDEUX ?

La grande salamandre se lève, son bras puissant traverse la table et va pour attraper l’élan de rébellion par son haut. Mais l’enfant esquive au dernier moment en se reculant, un sourire insolent vissé sur ses lèvres.

—   REVIENS ICI !
 MÊME PAS EN RÊVE VIEUX CROÛTON ! JE NE MANGERAI PAS TA SOUPE SALE IVROGNE !

Et ça hurle – ça se poursuit dans tous les coins et recoins de la maison. Au milieu d’eux, entre les verres brisés, les plats renversés, les poursuites et les pas pressés, les insultes jetées à la volée -  Un homme mange sa soupe - seule source de calme dans tout ce chaos ambiant.
Au final la grande Salamandre ne parvient pas à atteindre le gamin qui s’est glissé comme un écrin de poussière entre les recoins inatteignables de la maison cabossée. Malgré la grosse brèche qui a éventré son égo, résignée, la Salamandre retourne s’asseoir mais le brasier résonne dans sa voix comme un dragon furieux.

—   Ce foutu gamin aura ma vieille peau !

L’homme sourit mais ne répond pas. Il déguste en paix son repas, mais Shigure n'a pas envie d'en rester aux silences.

—   Comment tu fais pour le supporter, toi, Mérior ?

Mérior dresse son regard sur la Salamandre.

 Tu sais que s’il agit comme ça avec toi, c’est parce que tu es la seule personne qui l’a recueilli.

La salamandre pousse un grognement désapprobateur.

 S’il agit comme ça avec toi, Shigure, c’est qu’il te voit comme ses parents. Comme son père.

Shigure l’observe, hausse les épaules en maugréant un  je m’en fous et plonge son nez dans sa soupe.

_

(uc)



DERRIERE L'ÉCRAN
PSEUDO ▬ ally
AGE ▬ ving troés
TU NOUS A TROUVÉ OU ? ▬ coucou victoria
UN AUTRE COMPTE ▬ nein
LE PERSONNAGE DE TON AVATAR ▬ BLEACH ▬ Tōshirō Hitsugaya
TU AS LU LE RÈGLEMENT ? ▬ voui
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mages Noirs

Race : Une obscure goule.
Âge : 24 années.
Avis sur la nation : Attrapez-les tous, cuisinez-les tous et bouffez-les tous.
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 22 Sep - 13:26
Bienvenue parmi nous :)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
La Résistance

Race : Androïde
Âge : 4 ans
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 22 Sep - 13:28
    Bienvenue parmi le peuple de Lost Kingdom
Revenir en haut Aller en bas
avatar
La Résistance

Race : Terianthrope Chat & Triton
Âge : 35 (27)
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 22 Sep - 13:42
Ma grosse Bibi ♥️

_________________
code couleur : #3B1744 © belladone.
Requiem of Claws
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Esclave
Race : Lycan Félin (panthère des neiges)
Âge : 27 ans
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 22 Sep - 14:13
Bienvenue parmi nouuus

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Race : humaine
Âge : 26 y.o
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 22 Sep - 22:44
*infarctus d'amour*

Merci à tous pour votre accueil, ça me fait beaucoup trop plaisir !
Même si c'est encore en chantier j'espère que la lecture sera agréable
Revenir en haut Aller en bas
avatar
La Résistance

Race : Croisé démon (♂) et elfe sombre (♀) - Cyborg
Âge : 48
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 22 Sep - 22:53
Bienvenue, j'ai jamais fait un forum RP fantastique sans Toshiro, merci de le faire vivre happy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
L'Empire
Race : Salamandre (pure /out)
Âge : 31 ans
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 22 Sep - 23:07
J'suis douée pour convaincre les gens de venir
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Esclave

Race : Mi Ange - Mi Humain
Âge : 24
En ligne
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 23 Sep - 9:47
Bouddha is back ! *o*

Bienvenue ! Te lire ça m'avait manqué ♥️

_________________
FREEDOM

By COM
Revenir en haut Aller en bas
avatar
L'Empire
Race : Thérianthrope félin (chat-jaguar)
Âge : 28 ans
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 25 Sep - 2:09
Déesse du gras

_________________
#7DA7D7 #FDFC6E
Revenir en haut Aller en bas
avatar
La Résistance

Race : Croisé démon (♂) et elfe sombre (♀) - Cyborg
Âge : 48
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 9 Oct - 8:39
Bonjour, ta fiche de présentation a passé le délai imparti que nous accordons sur le forum; est-ce que tout va bien?

Si tu as besoin d'un délai supplémentaire n'hésites pas à nous le signaler, ou si tu es absent à aller poster dans la partie appropriée.

Tiens nous au courant happy
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Race : humaine
Âge : 26 y.o
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 13 Oct - 19:19
MERCI A VOUS POUR LE RESTE DE L'ACCUEIL
(pourquoi j'ai écris en maj je ne sais pô)
Sinon la fiche est toujours d'actu, j'ai été pas mal retardée avec la reprise des cours, du coup désolée du temps et de pas avoir prévenu mais oui oui je m'y remets tout de suite D8
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Civil
May you be in heaven,  half an hour before the Devil knows you are dead.
Race : Humain
Âge : 26
Avis sur la nation : Pas d'avis Politique en général, assez solitaire.
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 13 Oct - 19:39
Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cour des Cendres
Race : Vampire supérieur
Âge : 159 ans
Avis sur la nation : "Sur l'échiquier de la vie, même le roi n'est qu'un simple pion."
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 14 Oct - 8:18
"PSEUDO ▬ ally"

Désolé ca ne sera pas possible, je vais devoir te tuer (Comment ca je prends WoW trop à coeur ?)

_________________

Les grands hommes ne naissent pas dans la grandeur, ils grandissent.


Merci Croquelune *-*
Revenir en haut Aller en bas
avatar
La Résistance

Race : Terianthrope Chat & Triton
Âge : 35 (27)
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 14 Oct - 13:15
Tu la touches, je te bouffe vampire de pacotille é_è

_________________
code couleur : #3B1744 © belladone.
Requiem of Claws
Revenir en haut Aller en bas
avatar
L'Empire
Race : Thérianthrope félin (chat-jaguar)
Âge : 28 ans
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 14 Oct - 21:27
On va te manger Lysander

_________________
#7DA7D7 #FDFC6E
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cour des Cendres
Race : Vampire supérieur
Âge : 159 ans
Avis sur la nation : "Sur l'échiquier de la vie, même le roi n'est qu'un simple pion."
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 15 Oct - 2:47
JE VOUS ATTENDS, JE VOUS PRENDS TOUS EN MEME TEMPS, LOK'TAR OGAR !

_________________

Les grands hommes ne naissent pas dans la grandeur, ils grandissent.


Merci Croquelune *-*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
 :: PERSONNAGE :: Présentations :: Présentations en cours Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
rien ne peut me toucher, je flotte au-dessus du sol. les planètes sont alignées. ((sisyphe))
Sauter vers: